Bassin versant

25/09/2017

Restauration de la Chalaronne aux Payes


Les travaux de restauration de la Chalaronne aux Payes (Châtillon) sont en cours !

Suite au curage réalisé en 2005, juste en aval de Châtillon par le propriétaire des parcelles, la Chalaronne a été fortement dégradée avec création d'un merlon constitué des produits du curage. Un PV avait été dressé mais la remise en état des lieux n'avait pas été demandée.

En ce mois de septembre 2017, le SRTC a procédé à la restauration de ce tronçon de 200 ml. le merlon de curage a été en partie réinjecté dans la Chalaronne en bandes alternées tandis que la rive gauche a été retalutée en pente douce (30 %).

Les objectifs consistaient à restaurer physiquement le milieu tout en permettant le débordement de la rivière et donc la réduction de la puissance des crues. Il s'agit également d'implanter une ripisylve pérenne et de piéger les matières en suspension lors des crues.

Des caches piscicoles ont ensuite été mises en places (blocs et souches issus des berges retalutées) tandis que l'ensemencement de la rive gauche et la plantation d'une ripisylve seront réalisés à la fin du mois d'octobre.

C'est l'entreprise Socafl qui a réalisé les travaux de terrassement pour un montant de 28 970,00 € HT financés à 30 % par le Conseil Départemental, 25 % par la Région Auvergne Rhône Alpes et 25 % par l'Agence de l'Eau RMC.

Vue sur le merlon de curage juste après le débroussaillage

Après terrassement en pente douce, recharge (légère) et création de caches piscicoles.

Secteur avant recharge granulométrique.

Après réinjection des sédiments grossiers du merlon de curage.


  • Le bassin versant de la Chalaronne, d'une superficie de 333 km², représente le plus grand bassin des Territoires. La Chalaronne prend sa source au niveau de l'étang du Petit Glareins sur la commune de Lapeyrouse. La Brévonne, le Relevant et le Moignans sont ses trois principaux affluents.
  • Le bassin versant de l'Avanon (10 km) prend sa source sur la commune d'Illiat, occupe une superficie de 40 km².
  • La Calonne (10 km) dont la source se situe sur la commune de Chaneins possède un bassin versant d'environ 36 km².
  • La Petite Calonne prend sa source sur la commune de Peyzieux-sur-Saône. Elle forme un bassin versant de 7 km².
  • L'Appéum prend sa source sur la commune de Francheleins et possède un bassin versant de 12.7 km². 
  • La Mâtre qui prend sa source sur la commune de Villeneuve est très proche de la Calonne en terme d'habitats. Pour autant la qualité de ses eaux et l'apport important de sédiments fins venant de ses versants ne lui permettent pas d'avoir une population de truites stabilisée. Son bassin versant occupe une superficie de 34 km². 
  • Le Rougeat et ses 2 principaux affluents possèdent un bassin versant de 10.6 km². 
  • Le Romaneins, le Jorfond, et la Râche sont trois petits affluents de la Saône situés respectivement sur les communes de Saint Didier/Chalaronne, de Mogneneins et de Genouilleux. Mesurant 1 à 2 km de longueur, ces petits biefs ont été intégrés dans le périmètre du syndicat du fait de leur localisation géographique et de leur intérêt dans le Val de Saône (frayères à brochets...).