28/09/2017

La continuité écologique est rétablie aux îlons

25/09/2017

Les travaux de restauration de la Chalaronne aux Payes (Châtillon) sont en cours !

24/11/2016

Le rapport d'activité 2015 du SRTC est disponible !

Fiche B1-2.2.

Retour

Faire respecter un espace de mobilité pour la Chalaronne

Les érosions de berge sont un processus naturel des cours d'eau. De tout temps les rivières se sont déplacées latéralement et cela s'explique par un équilibre naturel entre le transport des masses liquides (l'eau) et des masses solides (les sédiments : sable, gravier, galets).

Afin de conserver cette dynamique, le Syndicat peut se porter acquéreur de parcelles attenantes à la rivière et ainsi conserver un espace de mobilité pour cette dernière. C'est le choix qui a été fait en 2009 en acquérant une prairie en bordure de la Chalaronne à Dompierre-sur-Chalaronne. Cette acquisition a été proposée pour plusieurs raisons :

- une protection de berges aurait coûté très cher. De plus au regard de la dynamique de la rivière et des enjeux en place (chemin protégé) la protection aurait été très sollicitée et n'aurait sans doute pas tenue très longtemps ;

- la Chalaronne a tendance à s'enfoncer dans ce secteur, il était donc important de conserver les processus d'érosion en cours sur cette terre.

Cette parcelle située en zone humide sur la commune de Dompierre a fait l'objet d'un conventionnement avec l'exploitant afin qu'il puisse continuer à y faire pâturer ses bêtes en échange de son engagement à laisser la rivière éroder ses berges.

Pré Piron érodée par la ChalaronneLa prairie du pré Piron érodée par la Chalaronne.


Page précédente : Fiche B1-1.1.b
Page suivante : Fiche B1-3.2.