28/09/2017

La continuité écologique est rétablie aux îlons

25/09/2017

Les travaux de restauration de la Chalaronne aux Payes (Châtillon) sont en cours !

24/11/2016

Le rapport d'activité 2015 du SRTC est disponible !

La gestion quantitative de la ressource

La Chalaronne non loin de l'étang du Petit Glareins en été

Les cours d'eau des territoires souffrent de débits très faibles en été. Cet état est lié à plusieurs facteurs :

  • principalement à la typologie même de la rivière. En effet, la Chalaronne ne possède pas de source. Dans la Dombes, elle recueille les eaux issues de terres agricoles et de différentes chaînes d'étangs lorsque ces derniers surversent ou ébient,
  • aux différents prélèvements réalisés dans les rivières pour l'irrigation ou l'arrosage des jardins,
  • aux dérivations des moulins qui soustraient une partie du débit des rivières pendant parfois plusieurs kilomètres.

Le contrat de rivière propose un certain nombre de mesures permettant une meilleure gestion de ces débits et de la répartition de l'eau dans le but de :

  • Limiter l'impact des prélèvements pour l'irrigation en période d'étiage,
  • Assurer le respect des débits minimum biologiques aux ouvrages de dérivation,
  • Mettre en place un réseau de suivi des débits,
  • Améliorer la gestion quantitative des étangs.

Les étangs situés sur l'amont du territoire disposent de deux sources principales d'alimentation en eau :

  • les eaux de pluie qui ruissellent à proximité de l'étang,
  • le réseau de fossés qui apportent de l'eau provenant de l'amont, issue d'autres étangs ou de parcelles agricoles.

Leur remplissage reste cependant incertain et conditionné par le bon entretien des fossés. Le volet B3 propose notamment l'entretien de ces derniers sur la Dombes dont la fiche action est décrite ci-après.

Fiche B3-1 : La restauration des fossés de la Dombes


Page précédente : Inondations
Page suivante : Animation et communication